Le Passe Muraille

Quatrains biographiques

Lambert Schlechter inédit

 

ROBERT WALSER

il est parti se promener

ne rentre pas, ne rentre plus

dans la neige, bouche béante

filet de salive gelée

GARCIA LORCA

rose rouge soudain éclôt

sur sa chemise où est le coeur

et tout noir le ciel andalou

les guitares toutes se taisent

SAMUEL BECKETT

chapeau melon pendu au clou

je ne mettrai pas ce chapeau

il va pas ce chapeau pour moi

j’en ferai un pot pour mon chat

OMAR KHAYYAM

le coin du jardin qu’il préfère

c’est celui des tulipes blanches

il y a de l’ombre, il fait frais

il va s’asseoir et n’écrit pas

 

TCHEKHOV

on l’appelle en pleine nuit

il ne dort pas encore, écrit

il sauve la vie d’un gamin

qui ne lira jamais ses livres

 

VARLAM CHALAMOV

mains qui avaient tenu la plume

travaillent dans les mines d’or

par moins de cinquante degrés

du métal précieux pour Staline

THOMAS BERNHARD

meurt à dix-sept ans et puis survit

entasse feuillet sur feuillet

ressasse des phrases sans fin

son incrédule stupeur d’être

HÉLOÏSE

pendant les psaumes et les épîtres

sous les basses voûtes gothiques,

la moniale distraite pense

aux testicules de l’amant

Pour mémoire

Lambert Schlechter, écrivain établi au Luxembourg, a publié notamment Partances (nouvelles) à l’Escampette, en 2003, et Smoky (chroniques) aux éditions Le temps qu’il fait, en 2003.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *