Le Passe Muraille

L’échappée de Sylvia Plath

 

 

Palinodie

(Recantation)

«Aux feuilles de thé j’ai renoncé,
Et cette ligne tortueuse
Dans la paume de la reine
Ne me concerne plus.
Au cours de mon noir pèlerinage
Cette boule de cristal, lune vérolée,
Se brisera avant d’avoir été utile;
Au lieu d’annoncer par leurs croassements
Ce qui va arriver,
Mes corbeaux bien-aimés se sont envolés.»

«Abjure ces ruses glaciales de la vue
Et tout ce que j’ai pu enseigner
Contre la fleur dans le sang:
Il n’y a ni profusion ni sagesse
Au-dessus de la simple veine,
La bouche droite.
Rejoins ta jeunesse de blanc-bec
Avant que ne s’achève le temps
Et fais le bien Avec tes blanches mains.»

(1956)

(Traduit de l’américain par Jean-Pierre Vallotton)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *